Accueil

Dis moi ce que tu fais...

 

Venez échanger avec d'autres sur votre travail

 

Année de création

2019

 

Thématiques

Le travail bénévole ou rémunéré, domestique ou de bureau, à l’usine ou à l’atelier, intellectuel ou manuel…

 

Description du service

Entre 2 et 4 participants s’installent autour d’une table pour parler de leur travail…

Les rencontres ont lieu chaque premier lundi du mois, en soirée. 

Elles sont enregistrées et donneront lieu à trois types d’utilisation : 

  • l’enregistrement est versé dans la base de données de mémoire orale du centre de documentation de La Fonderie
  • l’enregistrement est retranscrit. Les retranscriptions seront à la base d’une publication annuelle
  • l’enregistrement, s’il est particulièrement intéressant, pourra faire l’objet d’une émission radio à podcaster sur le site internet de La Fonderie

 

Objectif(s)

Faire connaître et valoriser un large panel de types de travail. Permettre aux participants de découvrir l’activité d’autres personnes et de présenter sa propre activité. Faire émerger de la fierté chez les participants. Témoigner du travail à notre époque.  

 

Qui peut l’utiliser ? 

Toute personne s’intéressant au travail de façon générale, à un type de travail en particulier. 

Toute personne ayant envie de faire connaître son travail. 

 

Envie de vous inscrire ? 

Envoyez les renseignements suivants à Anne Brunelle ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - La Fonderie, 27 rue Ransfort, 1080 Bruxelles) :

  • prénom et nom
  • coordonnées
  • travail dont vous désirez parler
  • date à laquelle vous désirez vous inscrire

 

Les inscriptions sont complètes jusqu’au premier lundi d’octobre 2019 inclus. Vous pouvez donc vous inscrire pour le 4 novembre, 2 décembre 2019, 6 janvier 2020, etc. 

SteffensFuegVandervennet copie

Parlons social !

Année de création

2019

 

Thématiques

Santé communautaire, santé mentale, santé, vocations, relations au travail, utilité de la supervision, enseignement et formation, utilité des stages, théorie et pratique, bonnes et mauvaises pratiques,…

 

Description de l’outil

Dans le cadre d’une exposition itinérante sur la formation et la professionnalisation des métiers du social, La Fonderie a organisé un groupe de parole sur ces métiers. Toutes les discussions de ce groupe ont été retranscrites et soumise aux membres du groupe. Les témoignages d’autres travailleurs sont venus compléter ceux du groupe. Des membres du groupe de parole et des membres du personnel de La Fonderie collaborent actuellement à la rédaction d’un recueil de ces témoignages, qui sera illustré par une dessinatrice qui a suivi des professionnels dans leurs cadres de travail. 

 

Objectif(s)

Permettre aux participants au groupe de paroles de s’exprimer librement sur leurs expériences de vie, de les comparer à celles des autres, d’émettre des points de vue sur divers aspects de leurs métiers ou futurs métiers. 

Leur permettre également, par le biais de la publication, de transmettre ce qu’ils ont appris. 

Enfin, enrichir l’exposition par une publication de récits de vies professionnelles. 

 

Qui peut l’utiliser ? 

Les étudiants, enseignants et travailleurs dans les métiers du social. 

Dictionnaire subjectif du travail

Année de création

2019

 

Thématiques

Les thématiques sont différentes chaque année, en fonction des participants inscrits à « Dis-moi ce que tu fais… »

2019 : Conservateur de musée – Employée à l’Institut Fédéral pour le Développement durable – Fonctionnaire dirigeant au Ministère de la Culture – Formatrice et accompagnatrice de primo-arrivants – Formatrice et animatrice de collectifs d’écrits – Ouvrière en colifichets

 

Description de l’outil/du service

Chaque lundi soir, des gens viennent se raconter leur travail à La Fonderie – Musée bruxellois des industries et du travail. Ce dictionnaire assume son caractère subjectif et se base sur des témoignages. Il présente lees structures ; les compétences qui – selon les interlocuteurs – sont nécessaires pour effectuer ce travail ; ce qu’ils-elles font et qui ne fait pourtant pas partie de leurs profils de fonction ; ce qui leur plaît le plus dans leur travail, etc. 

 

Objectif(s)

Faire connaître et valoriser un large panel de types de travail. Témoigner du travail à notre époque.  

 

Qui peut l’utiliser ? 

Tous

 

Avec quel type de public ? 

Un public d’adultes parlant français

 

Comment l’utiliser ? 

Le Dictionnaire subjectif du travail paraitra en ligne, par tome (par année) et chaque tome contiendra un sommaire (appellations des différents types de travail qu’on peut y trouver). 

 

Outil en ligne

Première parution prévue : le tome 1 (2019) au début de l’année 2020.

 

Ces métiers qui sont les nôtres

Groupe de réflexion sur les métiers

 

Années de création

2017/2018/2019

 

Thématiques 

Les métiers et leur utilité sociale

Est-on défini par le travail qu’on fait ? 

 

Description de l’outil et du service

Depuis novembre 2017, des personnes se retrouvent régulièrement à La Fonderie pour parler de leurs métiers, et des métiers en général. Les questions de genre, les réputations, la valorisation du travail manuel, la robotisation… sont quelques-uns des sujets qui ont alimenté leurs discussions.

En octobre 2019, nous avons envie de partager cela avec trois types de publics : scolaire, associatif et grand public.

Les 10, 11 et 12 octobre 2019, le groupe vous invite à les rejoindre pour partager ensemble des moments d’ateliers et de discussion sur la question des métiers : atelier des visages, exposition « Journal de rue », atelier des salaires, rencontres avec nos métiers… Ecoles primaires et secondaires, associations et grand public pourront s’inscrire à un programme d’ateliers divers et découvrir nos expositions. 

 

« Aujourd’hui, on sent qu’il n’y a plus personne pour transmettre toutes ces techniques. Il y a un travail considérable à faire. Comment on s’y prend ? »

Michel, artisan carreleur

 

« Je suis en colère contre notre société qui fait porter la culpabilité aux travailleurs qui n’ont pas de travail alors qu’il n’y a pas suffisamment de travail. »

Marilyn, psychologue et intérimaire

 

« Ces métiers manuels, qui sont mal considérés, sont en fait des métiers capitaux parce qu’ils répondent en général à des besoins essentiels de la société : la construction, les soins aux malades, c’est ce qu’il y a de plus fondamental. »

Léon, fonctionnaire pour l’Etat

 

« Je vois régulièrement des gens qui ont complètement changé d’orientation professionnelle, qui ont tout abandonné pour devenir doreur ou fabriquer des instruments de musique, j’en rencontre très régulièrement et peut-être plus que des gens qui dès le départ avaient une filière dans leur tête… »

Patrice, photographe

 

Objectif(s)

  • affirmer l’utilité sociale d’une série de métiers
  • porter une question (qu’est-ce qu’un métier ? Est-on défini par son métier ?) de façon collective, former un « nous »
  • faire prendre conscience au public le plus large possible de l’utilité sociale des métiers et de notre rapport au travail

 

Qui participera aux ateliers réflexifs et interactifs créés et animés par le groupe ? 

  • des écoles primaires et secondaires
  • des association
  • le grand public

 

 

Outils en ligne

Téléchargez les témoignages de :

CesMetiersIll1         CesMetiersIll3

FWB QUADRI HORI2

LogoCocofFondWebsite

Region FR RGB

Facebook

Vous êtes ici : Accueil Accueil FR EDUCATION PERMANENTE Projets en cours