visite guidée

Surveiller et punir, l’ordre public à Bruxelles

Prostituées, vagabonds et mendiants ont toujours fait l’objet d’une grande attention de la part des pouvoirs publics. Au Moyen Âge comme aujourd’hui. Au 19ème se rajoute la figure insubordonnée et contestataire de l’ouvrier qui menace l’ordre établi.  Comment nos sociétés les ont contrôlés, surveillés et considérés, tant sur le plan juridique que sociétal ? Assister ou réprimer ? Quels aménagements urbains pour se prémunir de ces “indésirables” ? 

Cette visite guidée traverse les Marolles, du palais de Justice jusqu’à la porte de Hal. Pendant cette balade dans le temps, on approfondira la réflexion sur le contrôle et la surveillance des classes populaires dans l’un des quartiers les plus remuants de la capitale. 

 

« Au 15ème siècle, la prostitution ne constituait pas un délit et était tolérée par les autorités. En général les prostituées étaient autorisées à exercer dans les endroits retirés, juste à l’intérieur ou juste à l’extérieur des murs de la ville. Des ordonnances veillaient cependant à faire respecter l’ordre public. Ces personnes devaient notamment porter un signe distinctif et infâmant. Dans ce cas-ci, un vêtement de couleur rouge pour les distinguer des gentes dames  – selon le spécialiste des couleurs, Michel Pastoureau…” 

information


    date(s) et heure(s)
  • 18 avril 2020 14h00

durée
2h30

lieu de rendez-vous
Devant le Palais de Justice, place Poelaert 1000 Bruxelles

lieu de fin
Devant la Porte de Hal, 1000 Bruxelles

tarif(s) - prix
Prix plein : 10 euros
Prix réduit : 9 euros

contact
reservation@lafonderie.be - 02 410 99 50